Page d'accueil Regards sur l'actualité Effets collatéraux de la procréation médicale artificielle

Effets collatéraux de la procréation médicale artificielle

par admin
28 vues
arton1220.jpg

Assistée certes au point d’être totalement Artificielle (vive le naturel et le bio !)

La possibilité pour une femme seule d’avoir un enfant via la PMA largement ouverte, devrait logiquement multiplier le nombre de familles monoparentales[[La famille monoparentale, au moins pour les personnes à faible revenu, butte régulièrement sur le choix de travailler et/ou élever, ce qui est le plus souvent une gageure lorsqu’on est seul(e).]], tant le désir d’enfant est présenté comme légitime et à portée de main. On se procurera un enfant comme un animal de compagnie. Quand on sait que près d’un million de pauvres en France, à date, font déjà partie de cette catégorie, c’est très certainement une idée lumineuse que de faciliter son développement. Si l’on poursuit le parallèle avec les animaux de compagnie, va-t-on également voir les abandons (en période de départ en vacances ?) d’enfants devenus trop encombrants se multiplier ? On fera alors appel à… la collectivité ! Allons-nous créer une SPE[[Société protectrice des enfants abandonnés ?]] ? Il serait triste, voire criminel, que la PMA débouche en fin de compte sur ce type de problèmes, mais la limitation de vitesse à 80 km/h a bien, elle, débouché sur une augmentation des accidents ! Monsieur Philippe, gouverner c’est prévoir !

Accessoirement dans cette affaire, que devient l’égalité homme-femme ?

 

arton1220.jpg

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Privacy & Cookies Policy