Page d'accueil Notes de lecture Financement des collectivités locales : le dessous des cartes

Financement des collectivités locales : le dessous des cartes

par Gérard Dosogne
31 vues
aux-voleurs.jpg

Michel Vergnaud, président historique et fondateur de l’association CANOL, nous explique dans un livre très documenté les gaspillages dans les collectivités locales… et le regard très indulgent du Conseil d’Etat, qu’il qualifie d’arnaques.

La CANOL, créée en 1999 a fermé ses portes en janvier 2022, devant l’impossibilité de faire reconnaitre par les administrations et le Conseil d’Etat les gaspillages (mais pas pour tout le monde…), principalement dans le département du Rhône et plus particulièrement le Grand Lyon, ces entités étant, pour M Vergnaud, représentatives des collectivités territoriales en France.
De même, la complaisance, sinon la complicité, de la justice administrative y est dénoncée avec moultes exemples.
Les analyses de la CANOL ont porté sur des thèmes très différents ; transports, voirie, crèches, logement etc… et ont permis de découvrir les gabegies et inepties de la gestion financière des collectivités locales et l’incohérence et l’iniquité, et j’ajouterais complicité, de la justice administrative française.
Les études, rien que sur la région lyonnaise, démontent à la fois le laxisme du Grand Lyon, le coût exorbitant de la fonction publique territoriale, la montagne d’emprunts toxique contractée par des incompétents notoires etc. …
Les exemples de la gestion catastrophique du Musée des Confluences, du stade de Décines sont des exemples parlants.
Le livre décrit les actions de la CANOL concernant : la Fonction Publique Territoriale (ou comment M. Collomb a-t-il obtenu de faire travailler les agent moins de 1600heures par an) , la Fiscalité où la CANOL démontre combien le Grand Lyon a prélevé de millions en trop aux contribuables à travers la « taxe poubelles » (TEOM) , les Dépenses Sociales avec un manque de transparence coupable, les Subventions diverses sans objectifs ni contrôles, les grandes constructions aux budget incontrôlés (ex : Musée des Confluences qui ne devait rien couter aux contribuables… mais a laissé une ardoise de 1 milliard d’euros !) ou le suivi par la CANOL des comptes de grandes collectivités . Quant à la Justice Administrative, M. Vergnaud nous en décrit le fonctionnement : cette justice n’est pas au service du pays ou du contribuable mais … de l’administration.
Chaque sujet fait l’objet d’un chapitre extrêmement bien étayé et solidement argumenté.
Mais tel Sisyphe, la CANOL a toujours vu retomber son rocher …. Et vient d’abandonner la lutte.
A lire !
Commander en ligne : Aux Voleurs, par Michel Vergnaud (CANOL)

 

aux-voleurs.jpg

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Privacy & Cookies Policy