Page d'accueil Revue de presse OÙ MADAME HIDALGO INVENTE LA VOITURE IMMOBILE

OÙ MADAME HIDALGO INVENTE LA VOITURE IMMOBILE

par Yves Buchsenschutz
279 vues

1.Une automobile devenue immobile

Telle que présentée à date, la nouvelle tarification du stationnement parisien devrait entraîner pour les véhicules visés les réactions suivantes :

  • On peut parier qu’il y aura une certaine ruée sur les parkings particuliers et résidentiels dont les propriétaires devraient profiter.
  • Comme le stationnement restera abordable dans sa zone de résidence, ces véhicules n’en sortiront plus ou beaucoup moins, tant par les difficultés de garage au retour que pour le tarif prohibitif dans le reste de Paris. Vivent les voitures ventouses.
  • Tant que les parkings privés n’aligneront pas leur tarif, ces derniers fonctionneront à plein régime.
  • Quand le phénomène deviendra par trop insoluble ou coûteux, les gens achèteront une deuxième voiture plus petite pour Paris et laisseront l’autre au garage… pour l’été ou le week-end.
  • Quant aux provinciaux, voire aux franciliens non parisiens, l’accès à Paris en voiture leur deviendra quasi interdit !
  • La chasse aux passe-droits va s’ouvrir
  • On ajoute catégories, normes et discriminations sans vergogne. À quand l’interdiction des voitures de couleur rouge pour risque de confusion avec les pompiers ?
  • Marginalement la ville y gagnera peut-être un peu de revenu, mais les habitants y perdront beaucoup en souplesse de déplacement
  • résultat global : on va augmenter le nombre de véhicules, les encombrements, et diminuer leur utilisation qui est pourtant la raison de leur adoption1

2.Une démocratie participative bafouée

La France rêve depuis longtemps de la démocratie participative. Elle n’a réussi à l’approcher jusqu’à maintenant que par des référendums qui le plus souvent ont dévié vers des plébiscites. Mais nous ne sommes pas des Suisses, beaucoup plus nombreux, beaucoup moins civiques et ce n’est pas notre tradition.

  • Prendre une décision qui concerne l’ensemble de la population sur une participation inférieure à 6 %, ce n’est pas sérieux.
  • Prendre une décision concernant la Ville de Paris sur 42 000 OUI alors que les employés de cette même ville sont plus de 50 000 et, semble-t-il, ont été incités à voter pour le projet !
  • Demander à l’époque d’Internet et de Facebook aux aspirants votants de se déplacer physiquement à la mairie de leur arrondissement pour voter, cela sent un peu trop la manipulation. (Et pourquoi pas faire la queue à l’hôtel de ville ?)
  • Faire prendre une décision à l’ensemble des automobilistes alors que probablement moins de 10 % d’entre eux, même à Paris, sont propriétaires de SUV (parfois sans le savoir) cela revient à brimer délibérément une minorité
  • s’inscrire dans la lignée déjà bien établie des consultations de quartier (nous en avons fréquenté quelques-unes par exemple pour l’aménagement des Champs-Élysées) pendant lesquelles les questions sont systématiquement repoussées en fin de séance et éliminées en définitive car «  il n’y a plus de temps disponible ».
  • Résultat global : la participation au vote SUV a baissé de 40 % par rapport à la précédente consultation concernant les trottinettes. Gageons que la prochaine fois il y aura moins de 10 000 votants ! Si l’on veut utiliser la démocratie participative, il faut en construire l’utilisation mais sérieusement avant d’en avoir totalement dévalué le concept2

3.CONCLUSION On en vient à se demander, si ce vote peu concluant n’a pas été entériné de toute urgence pour enterrer l’impression pour le moins mitigée laissée par certains déplacements dans le Pacifique. Un clou chasse l’autre.

Yves Buchsenschutz

  1. d’aucuns ont avancé qu’en cycle de vie comparé c’est à partir de 75 000 km qu’une voiture électrique représente une amélioration écologique par rapport à un véhicule thermique. ↩︎
  2. à ce propos d’ailleurs les consultations sauvages de Monsieur Macron ne sont pas beaucoup plus concluantes. La démocratie participative oui, mais il faudrait un peu l’organiser et ne pas confondre proposition de pistes et décisions engageant la nation et derrière  bien entendu de nouvelles normes. ↩︎

Tu pourrais aussi aimer

Laissez un commentaire

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d’accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus

Privacy & Cookies Policy